Skip to content

Autrefois, il faisait jour jusqu’à minuit – 2012

Texte et mise en scène de Brigitte Baillieux (Editions Hayez & Lansman)

C’est l’histoire d’un enfant Non des enfants Oui des enfants mais devenus grands C’est l’histoire de devenir orphelin

Une femme vient de perdre son père. Elle tente de lui rendre hommage, de s’arranger avec sa trop présente absence. Deux jeunes filles sont là aussi, qui s’interrogent, croient comprendre, imaginent cette vie désormais close. Une vieille dame rôde, la veuve, mais elle perd la mémoire. Toutes parlent de notre condition d’êtres qui ne traversent la vie qu’un moment, qui pleurent leurs morts et regrettent leurs absents, qui ont peur de la mort ou bien pire… de la vie.

Des bribes d’histoires familiales traversées par la figure du romancier américain Jim Harrison, un hymne à la valeur inestimable de la vie, si dérisoire et si fragile. Un spectacle tout en finesse et poésie. Pudeur et sensibilité. Autrefois il faisait jour jusqu'à minuit est le fruit du travail de toute une équipe qui intensifie et donne toutes ses lettres de noblesse aux mots de Brigitte Baillieux. Muriel Hublet 13/01/2012 - www.plaisirdoffrir.be La scénographie signée Patricia Saive qui mêle des tissus aux motifs rétro, des bâches en plastique et des effets de lumière étonnants fourmille de belles trouvailles visuelles et accentue le flou entre onirisme et réalisme. (..) Une belle mise en scène, délicate et tout en nuances, de Brigitte Baillieux. Camille de Marcilly  12/01/2012 - La Libre Belgique photos : A. Piemme/AML