Skip to content

Le Sabotage amoureux – 2003

De Amélie Nothomb Adaptation de Brigitte Baillieux en collaboration avec Laurence Vielle

« Il était une fois une enfant, mais attention, pas une enfant comme vous et moi, non cette enfant était éclaireur dans l'armée des Alliés, lors de la guerre mondiale du ghetto de San Li Tun, à Pékin, de 1972 à 1975. Cette enfant avait un vélo, mais attention, pas un vélo comme vous et moi, non, ce vélo était un cheval... Cette enfant habitait une cité, mais attention, pas une cité comme vous et moi, non, cette cité était celle des ventilateurs... Cette enfant était amoureuse, mais attention, pas comme vous et moi, cette enfant était amoureuse du centre du monde, appelé Eléna. Le regard pénétrant, furieusement subjectif et personnel d'une petite fille qui raconte la guerre, l'éblouissement, l'amour, l'altruisme et l'humiliation. Un spectacle qui parle de l'enfance comme d'une épopée, d'une manière de survivre à la laideur de la vie. »

Prenez vos vélos, dépêchez-vous, foncez au théâtre (…). C’est un petit joyau qui vous y attend. La metteur en scène Brigitte Baillieux a vu juste (…) en choisissant la comédienne Laurence Vielle pour retraverser cette épopée amoureuse en pays d’enfance. (…) elle a dans le regard quelque chose d’un peu égaré, d’enfantin et de très poétique. Laurence Vielle est habitée (…) Autre trait de génie de la metteur en scène, avoir confié le rôle de la petite Eléna dont Amélie est tombée amoureuse, à une petite fille, jouée en alternance par Jeanne Gougeau ou Pauline Foschia.  Belle partition sonore de Jean-Grégoire Mékhitarian et de Jacques-Yvan Duchesne. Françoise Nice - RTBF Radio - Matin Première