Skip to content

Un Cadavre dans l’œil – 2014

Texte de Hakim Bah Mise en scène Guy Theunissen

Un homme sur scène. Il fouille sa mémoire, au rythme d’une musique urbaine, tantôt électro, tantôt traditionnelle, balancée par un DJ. Il ne veut pas oublier. Il se bat. Le brouhaha de la ville,  des images  de là-bas qui envahissent le plateau : il se souvient.

Mars 2012. Guinée Conakry. Une grue s'emploie à démolir le pont du 8 novembre, le « pont des pendus ». C’est la fin  d’un édifice chargé de mémoire. Pas de plaque commémorative. Bientôt sera érigé ici même un échangeur routier. C’est sous ce pont que Dany a vu son père pour la première et dernière fois, balançant au bout d'une corde. Dany est né et a grandi dans les geôles de la dictature. Son père y avait été interné. Un peu plus tard, sa mère aussi. Pour des raisons qu’elle n'a jamais comprises… Peut-être était-elle simplement trop belle ?

Une production de la Maison Ephémère Cie théâtrale (Belgique), de la Compagnie Zone de Turbulence (Guinée) et du Centre culturel franco-guinéen. En collaboration avec La Vénerie Centre culturel de Watermael-Boitsfort, et le soutien de WBi, de la CITF et de l’OIF.  

Equipe et partenaires Dates Dossier de diffusion Captation vidéo La première version du spectacle a eu lieu à Conakry les 30 et 31 octobre 2014. Cette création a ensuite été présentée en mars 2015 en première belge au Centre culturel de la Vénerie - Espace Delvaux (Watermael-Boitsfort).