Skip to content

Revue de presse

Dans la rubrique "sortir" de Femmes d'aujourd'hui (n°23 - 2014), Myriam Katz était la première à évoquer le spectacle en lui attribuant la mention du "plus joli titre de l'année".

En juin et en juillet, VictoireVlan, le Soir Mag et le Vif Week-end le choisissent pour leurs agendas d'été.

Le Magazine M-Belgique, La Libre Culture et L'Écho y consacrent un article.

C'est également le cas (lire ci-dessous) du Soir, de La Libre Belgique, de L'Echo et de L'Avenir qui y ont même, parfois, traité le sujet à plusieurs reprises.

  "Déplaçant les spectateurs de la coupole au-dehors devant la superbe façade néoclassique du château, la pièce parvient par ses dialogues, l'humour, les projections, la danse et la musique (tous les formidables morceaux, dont un fameux "Morning Blues", sont signés Aurélie Dorzée), à intéresser - sans discours trop pesant- les novices agricoles, non pas à la bouse de la ferme, mais au blues du fermier". L'Echo, 25/07/14. "Une thématique lourde de sens dans une région telle que le Brabant wallon, où la question de l’avenir des agriculteurs est plus que jamais d’actualité. Pourtant, pas de pathos, Guy Theunissen a pris le parti de l’humour et de l’autodérision. Une dimension comique emmenée principalement par le comédien Bernard Sens, très convaincant en meilleur ami survolté. Et une mention spéciale au bourgmestre de Hélécine, Rudy Cloots, qui fait une apparition surprenante!" Sophie Dieryck, Le Soir, 25/07/14. "Sur scène, des comédiens professionnels et amateurs de la région. Depuis le début du projet, les habitants sont impliqués, des témoignages jusqu'aux bénévoles pour l'organisation. Un spectacle bien ancré avec un thème fort qui concerne la région et bien plus, de l'industrie agro-alimentaire à l'agriculture bio." CdM, La Libre Belgique, 23/07/14. "Guy Theunissen n’a pas trahi sa promesse. On passe du rire aux larmes en quelques secondes. La mise en scène est magistrale, haletante, nerveuse. En toile de fond, elle se veut profondément humaine.Côté comédiens, Philippe Allard signe une belle prestation dans le rôle de Jean et Bernard Sens excelle dans celui de Charlie. Un jeu d’acteur parfaitement servi par la musique éclectique d’Aurélie Dorzée. Les chansons sont tantôt entraînantes, tantôt envoûtantes. Une pièce sympathique donc, à découvrir jusqu’au 9 août, du mercredi au samedi. Caroline Fixelles, L'Avenir, 25/07/14.