Skip to content

Brigitte Baillieux

Brigitte Baillieux - Auteur et metteur en scène

Licenciée en philologie romane, elle initie des créations d'auteurs contemporains d'abord en tant que comédienne puis en tant que metteure en scène. En 1989, elle crée La Maison Ephémère dont elle partage la direction artistique avec Guy Theunissen. Poursuivant une recherche sur la parole contemporaine et la représentation du récit, son travail de mise en scène commence par une écriture du spectacle. Elle part souvent d’un matériau romanesque, épistolaire ou encore d’une parole brute qu’elle déplace « hors les pages », sur le plateau de théâtre. Jeu sur la frontière fiction et réel pour Confidences (1998), acteurs et marionnettes pour Lettres ouvertes (2001), seule en scène d'une actrice avec une petite fille pour Le Sabotage Amoureux d'Amélie Nothomb (2003), allers-retours à travers le quatrième mur, travail chorégraphique et musique live pour Soie d'Alessandro Baricco (2004), mélange de réel et de fiction pour le spectacle en plein air, La Noce du fils (2005).

En 2006, elle crée Le carré des cosaques, à partir de la biographie et avec le comédien François Houart. En 2007, à l'invitation de l'Académie de Musique et du Centre Culturel de Jodoigne, elle met en scène l'opéra en trois actes Didon et Enée d'Henry Purcell.

En 2008, elle conçoit et met en scène une création pluridisciplinaire nouant des liens entre la Maison Folie et les habitants de la ville de Mons. Intitulé C'est gentil. Il ne fallait pas !, ce projet, écrit par Virginie Thirion, s'inspire de la famille réelle, imaginaire, rêvée, des habitants de la ville.

Depuis 2005 (La Noce du Fils), elle met en scène régulièrement avec Guy Theunissen un spectacle de plein air en mêlant amateurs et professionnels, musiciens et comédiens : Feu Fernand ou les folles funérailles ! en 2008, Des cailloux et des pommes en 2011, et Moi, je rumine des pensées sauvages en 2014. Ces créations résultent chacune d'une commande d'écriture à un auteur belge (respectivement, Olivier Coyette, Thierry Janssen et Guy Theunissen). En 2011, elle met en scène Dandin in Afrika avec Guy Theunissen. La même année, elle dirige Francois Ebouele et Guy Theunissen dans Celui qui se moque du Crocodile... n'a pas traversé la rivière.

En 2014, elle met en scène La Loterie Erotique des Demoiselles – spectacle coproduit par la Cie des Bonimenteurs dont elle avait déjà signé la mise en scène de la version rue pour l’édition 2011 du festival « Namur en Mai ».

Elle livre, pour la première fois en 2012, sa propre écriture avec Autrefois il faisait jour jusqu’à minuit, créé au Rideau de Bruxelles. Une expérience qu'elle renouvelle en 2014, et c'est ainsi qu'est né Ultime Rendez-Vous, un spectacle à domicile.

En 2016, elle  met en scène à Conakry, Je prends la parole ; Affaire de bottes rouges de et avec la guinéenne Fatoumata Sagnane. Elle met également en scène Stéphane Bissot, dans un seul en scène Après nous les mouches, de et avec Stéphane Bissot en 2017.